La nouvelle découverte consiste à bricoler un vélo volant sans moteur pour circuler dans l’air facilement comme dans une montgolfière.

C’est beaucoup plus sympa de faire cette pratique afin de faire un court vol sans prendre l’avion.

Tous les détails techniques à ce propos sont donnés dans les paragraphes suivants.

Le vélo volant sans moteur

Le vélo volant sans moteur a besoin d’une hélice de 3 mètres de large dans le but d’avoir la propulsion parfaite.

Cette propulsion doit varier aux alentours de 400 W sans nécessiter d’investir pour une batterie.

Les longues recherches qui ont durée des années ont enfin abouti à leur fruit.

Lazarus est le nom que les concepteurs de ce dernier lui ont donné en 2021.

Certes, quelques détails techniques sont encore à améliorer, mais l’important est que Lazarus est déjà sur la bonne voie.

Comment s’est déroulé le premier vol de Lazarus ?

Toutes les précautions ont été prises lors de cet essai afin d’éviter tout éventuels accidents ou dégâts matériels.

Cependant, tout s’est bien déroulé, car le pilote a pu faire atterrir le vélo volant minutieusement sur la piste.

Plus tard, on espère bien que le trajet va être plus long que lors du premier essai.

Par ailleurs, ce n’est pas tout le monde qui peut voler avec.

Comme Lazarus ne pèse que 40 kg, la personne qui va le piloter ne doit pas dépasser les 50 kg, voire 55 kg au maximum.

Un déséquilibre va se produire le long du trajet si on n’y fait pas attention.

Le vélo volant : une transformation époustouflante

Même les concepteurs n’arrivent pas à y croire que leur invention a bel et bien porté son fruit.

Lors du premier décollage officiel, le vélo volant nommé Lazarus a pu parcourir quelques mètres à 24 mètres d’altitude.

Tout cela s’est produit en l’espace de 30 secondes et c’est un très bel exploit.

Vivement les prochains essais après les mises au point réalisées depuis ce temps.