Aujourd’hui, nous allons vous livrer les conseils d’entretien d’un géranium pour qu’il soit beau, sain et vigoureux. Cette plante commence à produire des fleurs au printemps et nécessite une attention particulière pour bien grandir.

Taillage pour l’entretien d’un géranium

Les branches longues et ligneuses du géranium qui se sont formées pendant l’hiver devraient être taillées au printemps. C’est une étape importante pour favoriser la nouvelle croissance de la plante.

Pour cela, utiliser un sécateur bien stérilisé et couper les branches longues asymétriques. Il faut également enlever les feuilles sèches pour nettoyer la plante. Durant les mois chauds, éliminer constamment les fleurs séchées pour faire de la place aux nouveaux bourgeons.

Conseils d’arrosage pour l’entretien d’un géranium

Pour le géranium, l’arrosage est presque suspendu en automne et en hiver. Mais à l’arrivée du printemps, il faut recommencer à l’arroser plus fréquemment pour éviter qu’il se dessèche.

Dans cette perspective, commencer par mouiller le sol une fois par semaine et augmenter au fur et à mesure de la montée de température. Afin de savoir si la plante nécessite un arrosage ou non, il est possible de toucher le sol s’il est encore humide ou non.

Si c’est le cas, retarder l’arrosage de quelques jours, dans le cas contraire, il est important d’arroser la plante.

Mode de fertilisation

Avec son réveil végétatif du printemps, le géranium a besoin de nouveau nutriments pour favoriser sa croissance. Pour cela, il faut commencer à fertiliser immédiatement en utilisant un produit spécifique à base d’azote, de phosphore et de potassium.

La solution naturelle à cet effet est l’engrais à base de levure de bière. Il suffit de dissoudre une cuillère à café de levure de bière dans 5l d’eau et d’utiliser la solution pour arroser le géranium. La levure de bière a un effet stimulant capable de revigorer la plante et faciliter sa floraison.

Importance du rempotage dans l’entretien du géranium

La hausse de températures favorise le développement du géranium, notamment des racines. Pour cette raison, il est important de le transférer dans un plus grand pot et éviter qu’il se heurte aux obstacles.

L’idéal est de rempoter la plante au début du printemps pour permettre aux racines de croître librement.

Protéger le géranium contre les insectes

Comme tous les plantes, le géranium peut être attaqué par certains parasites comme les pucerons et la cochenille. Il est donc essentiel d’effectuer un contrôle périodique des feuilles en guise de prévention.

Pour cela, il suffit de passer quelques minutes à les observer attentivement une fois par semaine. Cette technique permet d’agir rapidement en cas d’invasion et de minimiser les dégâts sur la plante. Dans le cas d’une infestation, les remèdes naturels sont les meilleures alternatives.