Multiplier les plantes succulentes est très facile grâce à leurs polyvalences en termes de saison et de méthode de reproduction. En effet, il n’y a pas de moment spécifique pour propager ces plantes, cependant, le printemps est le plus recommandé.

Multiplier les succulentes à partir des feuilles

Les plantes succulentes de type Sedum ou Echeveria sont les plus recommandées pour cette méthode.

Pour cela, il faut d’abord choisir des feuilles saines et les tourner soigneusement pour les détacher. Généralement, elles se détachent d’elles-mêmes ou sont légèrement séparées de la tige. L’important est que les feuilles soient pleines et sans imperfection.

Une fois les feuilles en main, il est important de les mettre à sécher pendant 3 jours environ. Il faut surtout éviter qu’elles s’immergent dans l’eau car cela pourrait les pourrir.

De même, il faut faire très attention à la plante à laquelle les feuilles ont été prélevées. En ce sens, il est essentiel de laisser les cicatrices se refermer d’eux-mêmes sans appliquer de l’eau.

Une fois les trois jours passés, il n’y a qu’à déposer les feuilles sur le sol sans les enterrer. Toutefois, elles doivent garder une certaine distance entre elles.

Il n’y a pas besoin de les recouvrir de terre, les racines feront leur chemin dans le terreau.

Multiplier les succulentes par boutures ou tiges

L’Aeonium fait partie des plantes succulentes les plus propagées par la méthode par boutures. Cette méthode convient surtout dans le cas où on souhaite propager une plus grande partie de la plante.

Pour cela, il faut prendre une branche de cette dernière et couper la tige. Ici, il est important de faire une coupe propre et nette pour ne pas abîmer la plante.

Une fois que c’est fait, retirer les feuilles les plus proches de la coupe et laisser la bouture sécher pendant 3 à 5 jours.

Après ce temps, il ne reste plus qu’à l’enterrer dans le sol.

Astuces d’arrosage pour favoriser le développement de ces plantes

L’arrosage est un paramètre très important qu’il ne faut surtout pas négliger. Il ne faut arroser le sol que lorsque celui-ci est complètement sec et bien doser la quantité d’eau.

Pour éviter d’en mettre trop, il est préférable de pulvériser de l’eau au lieu de la verser directement sur le sol. Cela permet d’éviter la stagnation.

Afin de savoir si le sol est sec ou humide, il suffit d’y insérer un doigt.

Pour les astuces précédentes, les racines mettront environ un mois à pousser, mais tout dépend de facteurs tels que le climat et la lumière. Leur emplacement joue un rôle important dans leurs développement, il faut garder en tête que les plantes succulentes adorent la lumière.