Dans cet article, nous allons vous donner les différentes erreurs généralement commises sur les orchidées. Cela va vous permettre d’assurer leur floraison et de favoriser leur développement.

Le choix du contenant de la plante

L’erreur la plus courante commise sur les orchidées est le fait de la conserver dans un pot en plastique sombre.

En effet, il faut savoir qu’au contact direct de la lumière, les racines de l’orchidée sont plus saines et plus fortes. C’est pourquoi, l’idéal serait d’opter pour un contenant transparent laissant passer la lumière.

En outre, cela va faciliter la vérification de l’état des racines et détecter facilement les problèmes.

Exposition à la lumière directe parmi les erreurs commises sur les orchidées

La lumière directe du soleil est très nocive pour les orchidées. En effet, elles sont plus habituées aux endroits tropicaux, humides et ombragés.

Cela peut engendrer le jaunissement des feuilles et même brûler les bourgeons.

C’est pourquoi, il vaut mieux les mettre dans un endroit lumineux mais sans contact direct avec le soleil. Pour cela, vous pouvez les placer sur un rebord de fenêtre orienté au nord ou au sud ou avec du verre trempé.

Un faible taux d’humidité

Afin de préserver l’orchidée, le taux d’humidité optimal ne doit pas être inférieur à 60%. En ce sens, il faut la placer dans un endroit ou une pièce humide.

Dans la maison, les pièces les plus humides sont la salle de bain et la cuisine.

Cependant, il est également possible d’asperger ses feuilles d’eau tous les 2 à 3 jours.

Un engrais inadapté par les erreurs commises sur les orchidées

Il est essentiel de faire attention à la composition de l’engrais avant de le donner à la plante.

En effet, cette plante doit être fertilisée avec des produits spécifiques. L’idéal serait d’utiliser des produits avec une quantité d’azote supérieure à celle du phosphore et du potassium. L’équilibre idéal correspond à la formule du 30 :10 :10.

Il faut souligner que le déséquilibre en nutriments peut altérer le cycle végétatif de la plante et engendrer des conséquences graves.

Généralement, la plante doit être fertilisée toutes les 2 semaines pendant les mois chauds. Par contre, durant les mois plus froids, les fertilisations doivent être suspendues.

Un excès d’arrosage

L’arrosage de l’orchidée devrait se faire suivant son cycle de vie et les températures.

En ce sens, en hiver et en automne, il faut réduire ce processus au minimum. Le fait de garder le sol légèrement humide est suffisant.

Durant les mois chauds, il est recommandé de l’arroser plus souvent. Cependant, il faut toujours vérifier que le sol soit bien sec.