On peut très bien réaliser la fertilisation du poinsettia en 3 étapes très importantes et indispensables.

Un bon sol bien entretenu ne suffit pas pour avoir de jolies fleurs par la suite.

Quelques astuces de génie sont alors suggérées pour que le jardin soit resplendissant.

La meilleure technique pour nourrir le poinsettia

Nutriments et hydratation sont les bases de la bonne nutrition des plantes.

Seuls les engrais biologiques peuvent apporter le maximum de métabolites indispensables pour le développement de ce dernier.

Son apport doit se faire toutes les 2 semaines au minimum.

En ce qui concerne l’hydratation, l’arrosage avec de l’eau claire est le meilleur remède.

Éviter d’attendre que le sol soit complètement sec avant de passer à l’arrosage.

L’emplacement idéal de la plante dans le jardin

Avant d’implanter n’importe quelle plante, il faut savoir les critères pour qu’elle s’épanouisse bien.

Le poinsettia a besoin de soleil, c’est-à-dire, d’un climat tropical.

Viser à ce qu’il soit mis dans un coin lumineux, bien aéré et où la température varie entre 18 à 20 °C.

Éviter autant que possible les coins sombres, encombrés et tout le temps humides.

Optimiser la fertilisation du poinsettia

Normalement, il faut tailler les plantes après chaque floraison pour enlever mauvaises bordures.

Toutefois, c’est la clé pour optimiser la prochaine floraison, car les plantes vont pouvoir respirer.

On peut le faire soi-même, sans prendre la peine de faire appel à un jardinier.

Le meilleur passe-temps pour déstresser est de passer du temps dans le jardin pour s’occuper des plantes.

Quelques astuces indispensables

Faire pousser le poinsettia dans un pot de fleur et le rempoter lorsqu’il commence à grandir.

Opter pour la terre de Cactus au moment du rempotage pour un meilleur résultat.

Commencer la plantation au mois de novembre pour avoir de jolies fleurs au mois de janvier.

Essayer de respecter toutes les règles susmentionnées pour avoir une très belle floraison.