Les avantages de la banane pour l’organisme concernent surtout la diminution du mauvais cholestérol mais également dans d’autres domaines. Manger une banane de façon quotidienne apporte beaucoup de bienfaits pour le bien-être et las santé.

Les avantages de la banane sur le taux de cholestérol

Les bananes sont très riches en fibres, en particulier en fibres solubles capable de réduire efficacement le taux de cholestérol. Une banane de taille moyenne contient près de 105 calories, 27g de glucides, 0,4g de graisse et 1,3g de protéines.

Parmi ces glucides, il y a 3,1g de fibres, 14,4g de sucre naturel et 6,35g d’amidon. Elle contient également 422mg de potassium et des vitamines A, B et C.

Les avantages de la banane sur la perte de poids

Avec leur teneur élevée en fibres, la banane réduit le mauvais cholestérol de l’organisme ainsi que le taux de glycémie. En outre, l’ajout de fibres dans l’alimentation peut entraîner une perte de poids et réduire la pression artérielle.

En effet, ces éléments permettent de rester rassasié plus longtemps et plus rapidement. De ce fait, les bananes sont excellentes pour les personnes souffrantes d’hypercholestérolémie.

Utilités du potassium contenu dans les bananes

Le potassium réduit la pression artérielle car il compense les effets du sodium. Or la banane est très riche en potassium. Consommer régulièrement de la banane prévient ainsi l’hypertension artérielle et les maladies cardiovasculaires.

Une seule banane moyenne apporte une quantité de 422mg de potassium. C’est presque l’apport journalier recommandé quotidiennement.  Outre la banane, le yaourt, les patates douces blanches, les épinards, les haricots de soja et le jus d’orange sont également riches en potassium.

Les avantages de la banane contre le diabète

Selon une étude effectuée, la consommation quotidienne à jeun de banne réduit de manière significative la glycémie et prévient donc le diabète. Le rapport entre le bon et le mauvais cholestérol a également diminué. Même si les modifications de la glycémie et du profil lipidique n’étaient pas statistiquement significatives, les taux d’adiponectine ont augmenté.

L’adinopectine est une hormone protéique qui régule le métabolisme de la glycémie et des graisses. Les personnes de poids normal ont des niveaux d’adiponectine plus élevés que les personnes sujettes au surpoids.