Cet article va vous permettre de découvrir les bienfaits de l’oméga 3 et sa localisation. Nous vous expliquons les détails ci-après.

L’oméga 3


Il est formé par des acides gras polyinsaturés et linoléniques.

Cette contenance fait partie des acides gras essentiels.

En effet, notre organisme possède le pouvoir de les synthétiser par lui-même.

Ce type de nutriment doit être pris modérément dans notre alimentation.

En réalité, l’acide linolénique joue le rôle de précurseur des acides gras oméga 3.

Après, dans le corps, il se convertit en acide docosahexaénoïque (DHA) et en acide eicosapentaénoïque (EPA).

Cette transformation se fait grâce à des enzymes spécifiques.

Les nourritures contenant de l’oméga 3

Nous pouvons trouver l’acide linolénique dans les noix, l’huile soja et les légumineuses.

Les deux éléments DHA et EPA sont également connus sous l’appellation « huile de poisson ».

Ce nom provient de leur présence dans la viande et le foie de plusieurs poissons tels que :
Poissons bleus (sardines, hareng, maquereau, anchois)
Saumon
Thon

L’action de l’oméga 3 sur l’organisme

Premièrement, il permet de diminuer les taux plasmatiques de triglycérides.

En même temps, l’oméga 3 est une substance qui permet de réguler le taux de cholestérol.

Il détient un effet antithrombotique et rend service dans les soins et la prévention des maladies cardiovasculaires.

Ensuite, l’oméga 3 fonctionne comme adjuvant dans les perturbations de la microcirculation.

Cela fait référence à l’œdème des membres inférieurs et de la cellulite.

Parallèlement, il revitalise les cellules du système nerveux central et améliore le système immunitaire.

Puis, l’oméga 3 est utile pour soigner le psoriasis et d’autres problèmes sur la santé de la peau.

En outre, il s’avère que cet élément prévient le développement de certaines tumeurs.

La carence en oméga 3


Pour ceux qui consomment des plats à base de poisson 3 à fois hebdomadairement, le taux doit être normal.

Ainsi, ils peuvent bénéficier aisément des bienfaits de l’oméga 3.

Par contre, ceux qui en manquent sévèrement subissent des effets indésirables.

Les nourrissons et les adolescents sont exposés à des :
Retard de croissance
Lésions cutanées
Perturbations neurologiques
Capacités cognitives altérées
Faible fonction visuelle

Dans des cas probables, la carence en oméga 3 peut être causée par la dépression.

Alors, en cas d’insuffisance en oméga 3, il faut consommer des suppléments.

Cela concerne surtout les femmes enceintes et allaitantes, notamment chez les prématurés.

Ces types de personnes doivent également être alertés :
Cardiaques
Sévèrement allergiques
Asthmatiques
Arthritiques

La prise de supplément est impérative pour les gens qui ne mangent pas de poisson.

En plus, la consommation d’oméga participe à la lutte contre le vieillissement.

De toute manière, il est mieux de toujours demander l’avis d’un médecin pour la sélection du supplément.

Les doses d’oméga 3 conseillées

Notre organisme demande au quotidien 1,5% du besoin calorique journalier en oméga 3.

Ce chiffre est à l’appui des indications de la FAO officiellement.

En faisant le calcul pour vous, il faut 3g d’oméga 3 au mois dans une alimentation équilibrée d’environ 1800Kcal.