Les oméga 6 présents dans l’organisme ont des rôles importants dans le bon fonctionnement du corps. Ce sont des acides gras polyinsaturés essentiels car ils ne peuvent être synthétisés par l’organisme.

Les principales sources des oméga 6

Les principaux acides gras oméga 6 sont l’acide linoléique et l’acide arachidonique. Pour le premier acide, on le trouve généralement dans les aliments d’origine végétale comme les noix et le blé. Mais également dans le tournesol, l’huile de soja, l’huile de lin, l’huile de bourrache, l’huile de cassis et l’huile d’onagre.

Quant à l’acide arachidonique, il est présent dans les aliments d’origine animale tels que la viande et le jaune d’œuf.

Rôles des oméga 6 dans l’organisme

Les oméga 6 sont l’un des composants des membranes cellulaires et sont nécessaires au bon fonctionnement des tissus. Ils sont importants pour la croissance et le développement du cerveau. Le lait maternel en est très riche.

L’acide linolénique possède quatre fonctions importantes dans l’organisme. Il contribue à la modulation de la structure membranaire et à la formation de prostaglandines et de leucotriènes. Il contrôle également la perméabilité des membranes tels que la peau et le tractus gastro-intestinal. En outre, cet acide favorise la régulation du transport et de la synthèse du cholestérol.

Ce n’est pas tout, il est également important dans le maintien d’une bonne hydratation de la peau et pour retarder son vieillissement. Les oméga 6 sont aussi très utiles pour lutter contre le diabète, les tensions mammaires et le syndrome prémenstruel.

Conséquences d’une carence en oméga 6

Un manque d’oméga-6 entraîne des troubles importants tels que des retards de croissance. Il peut également causer des manifestations et des troubles cutanés.

La carence peut être causée par un mauvais apport alimentaire et à une consommation excessive d’acides gras saturés. En effet, une mauvaise hygiène de vie peut causer de nombreux problèmes de santé.

Doses recommandées

Quotidiennement, l’oméga 6 doit représenter 1 à 2% des calories totales absorbées pendant le régime. Cependant, le corps humain stocke 1kg d’acide linolénique en guise de réserve dans le cas où il manque dans l’alimentation.

En cas de surdose, certains effets peuvent survenir même s’il n’y a pas de contre-indication. Le rapport entre l’oméga 6 et l’oméga 3 de l’organisme est très important dans la prévention de certaines maladies. Il doit être de 4 :1 selon les normes de LARN.