L’hiver s’installe déjà avec son froid mais pourquoi avoir chaud au nez peut lutter contre les rhumes plus efficacement ? Durant cette saison, plusieurs personnes se retrouvent enrhumées et on vous explique pourquoi.

Pour la plupart du temps, le premier facteur de ces infections respiratoires est l’accumulation de virus.

Puis, notre corps s’affaiblit à mesure que la température descend en hiver et cela impacte notre système immunitaire.

Les vésicules extracellulaires pour la protection contre les virus


En fait, le corps se défend mieux contre les attaques lorsqu’il fait chaud.

Une étude dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology montre un autre moyen de combattre les virus.

Mansoor Amiji, un professeur à l’université Northeastern a contribué à cette étude.

Ces recherches commencent en 2018 sur les cellules du nez qui libèrent ces vésicules extracellulaires.

En général, ce sont des petites particules qui infligent des dégâts aux bactéries quand vous inhalez.

Ces VE agissent comme un nid de frelons qui défendent leur ruche.

Mais après, la sécrétion des VE par le nez n’est déclenchée qu’à cause d’un virus devient la première question.

Si cette hypothèse est vraie, il faut connaître si la ferocité des VE est influencée par la température.

Ainsi pour vérifier ces hypothèses, les scientifiques ont utilisé la muqueuse nasale de plusieurs bénévoles.

Ces bénévoles ont subi une opération pour enlever les polypes.

Puis, les scientifiques utilisent également une substance qui reproduit une infection virale.

La première explication pour lutter contre les rhumes avec un nez chaud


Les muqueuses nasales sont départagées en deux groupes, à 37°C et 32°C.

Les tests visent à reproduire une chute de température dans le nez, aux alentours de 5°C.

Cette diminution est causée par de l’air extérieur de 23°C qui passe dans le nez.

Pour les conditions normales du corps, les VE éliminent les virus en donnant des leurres.

Ainsi, les virus s’attaquent à ces leurres au lieu d’infliger des dégâts à vos cellules.

Cependant, lorsque la température baisse, la production de VE est également réduite.

Durant le test, un coronavirus, mais pas le covid, et deux rhinovirus ne sont plus trop éliminés.

Ces recherches peuvent à présent conduire à des traitements pour améliorer la production de VE.

Dans ce cas, vous pourriez mieux combattre les rhumes et les grippes selon Mansoor Amiji.