Dans cet article, nous allons vous donner les différentes techniques pour remédier au pourrissement des racines des orchidées. Malgré leur beauté époustouflante, elles font partie des plantes qui ont le plus besoin de soins et surtout d’attention pour grandir correctement.

Causes du pourrissement des racines des orchidées

Excès d’eau

Généralement, le pourrissement des racines d’une plante est dû à une absorption excessive d’eau. Ce phénomène peut être causé par un arrosage trop fréquent ou le fait de laisser la plante immerger dans l’eau trop longtemps.

En outre, une stagnation d’eau peut également se créer dans les soucoupes. Cela peut augmenter le taux d’humidité et compromettre le développement normal des racines.

Une Altération du terrain peut causer le pourrissement des racines des orchidées

A part l’excès d’humidité, une modification de la composition du sol peut également nuire aux racines des orchidées. C’est souvent le cas quand les engrais utilisés ne conviennent pas aux orchidées.

Cela peut causer une altération du pH du sol qui peut devenir aigre, pourtant, le sol acide endommage les racines.

Un sol trop compact ne convient pas aux racines des orchidées

Un sol trop compact pourrait asphyxier les racines en empêchant le passage de l’air.

Cela peut se produire suite à un mauvais arrosage ou si le sol est trop sec.

Les signes à prendre en compte

Afin de savoir si les racines des orchidées sont pourries ou non, il est possible de les sortir du pot, nettoyer la terre et les examiner.

Ici, si les racines semblent plus foncées et plus molles que la normale, cela démontre qu’elles pourrissent.

Pour pouvoir garder un œil sur l’état des racines d’une orchidée, l’idéal serait d’utiliser des pots transparents.

Cette simple astuce permet de vérifier en permanence si les racines commencent à pourrir sans avoir à déterrer la plante.

Conseils pour remédier au pourrissement des racines des orchidées

Prévention

Dans toutes les situations, le remède la plus efficace est sûrement la prévention.

En effet, pour éviter la pourriture des plantes, il faut faire très attention à l’arrosage et aux engrais et aux fertilisants utilisés.

Couper les racines pour éliminer celles contaminées

Dans le cas où les racines sont infectées, il faut d’abord faire tremper la plante pendant environ une heure.

Après ce délai, laisser la plante sécher et retirer soigneusement les racines du sol.

Puis, enlever les derniers résidus en plaçant les racines sous l’eau courante.

Ensuite, nettoyer le pot de la plante avec de l’eau et du vinaigre blanc. Cela va permettre d’éliminer les virus et les bactéries.

Enfin, il ne reste plus qu’à couper les racines pourries, sèches, creuses ou cassées avec des ciseaux stérilisés bien tranchants.

Désinfecter et replanter la plante après le nettoyage

Après avoir coupé les racines, il faut celles restantes avec de la cannelle. Cette dernière est un antifongique naturel qui empêchera tout résidu bactérien restant d’affecter à nouveau la plante.

Par la suite, remettre le semi dans le pot d’origine et le remplir d’une nouvelle terre.

Ici, il faut verser délicatement le nouveau terreau pour ne pas abîmer les racines.