Dans cet article, nous allons vous donner la méthode à adopter pour tailler les arbustes à fleurs. Cette procédure est nécessaire pour prendre soin de ces plantes, surtout après leur floraison à la mi-printemps.

Pourquoi faut-il tailler les arbustes des fleurs ?

Généralement, dans les climats tempérés, les arbustes fleurissent de mars à fin juin. Ici, la fleur a tendance à pousser directement sur le bois de l’année précédente. Certains fleurissent même sur de courtes pousses latérales issues de ce même bois.

En août et en septembre, les bourgeons forment des boutons floraux. C’est pourquoi, il ne faut surtout pas les tailler en hiver sinon la floraison sera annulée.

L’objectif du taillage est de multiplier la plante et de faire naître de nouvelles pousses. Cela doit se faire immédiatement après la floraison pour assurer la floraison du printemps suivant.

L’idéal serait d’appliquer ce processus d’élagage 2 à 3 ans suivant la plantation de l’arbuste.

Les arbustes qu’il faut tailler

Les arbustes à feuilles caduques sont celles qui ont le plus besoin de taillage. En ce sens, on peut citer le lilas, la viorne obier, le weigelia, les Prunus, le groseillier à fleurs, le cognassier du Hapon et le Forsythia. Il y a également le tamaris de printemps, le saule marsault, le Chimonanthus, les genêts, le Deutzia et le seringat.

Pour les arbustes à feuilles persistantes, ils sont uniquement taillés pour uniformiser leur silhouette.

Tailler les arbustes à fleurs en conservant un port naturel

Les arbustes ont naturellement une forme de terre touffue sauf pour ceux greffés ou palissés au niveau de la tige.

Pour les tailler, il suffit d’utiliser un sécateur à main bien aiguisé afin d’effectuer une coupe précise. En général, le diamètre du bois à souper n’est pas supérieur à 3cm.

Après une détermination bien précise de la forme générale de l’arbuste, il faut se débarrasser des vieilles branches à la base. Elles ont des écorces craquelées et ne portent que des rameaux courts et flétris.

Dans le cas où l’arbuste ne donne que ce type de rameau, il ne faut tailler qu’un tiers d’entre eux et alterner cette technique sur 3 ans. Cela permet de renouveler un tiers des branches chaque année sans affecter la forme générale de l’arbuste.

Il est essentiel de conserver les pousses de l’année déjà parties du sol ou de la base de la tige.

Pendant le taillage, les branches fleuries seront raccourcies de 1/3 à 2/3 au-dessus d’un petit bourgeon.

Enfin, il ne faut pas hésiter à se débarrasser des bois morts ou cassés et des branches gênantes.