A travers cet article, nous allons vous donner les différentes techniques capables de propager les orchidées en abondance. Les astuces suivantes vont vous permettre de profiter pleinement de cette plante sans avoir à en acheter à chaque fois.

Méthode au keiki pour propager les orchidées en abondance

Le keiki est une plantule qui pousse sur la tige d’une orchidée. Il nous offre une excellente opportunité de propager cette dernière. La nouvelle plante issue de cette technique est la réplique exacte de la plante mère.

La naissance du keiki se fait de manière naturelle, mais il est également possible d’aider la plante à en générer.

Astuce pour faire un keiki à partir d’une orchidée

Quand l’orchidée finit de fleurir, il faut couper sa tige florale juste au-dessus du collet de la plante.

Une fois que c’est fait, éplucher légèrement la zone du nœud en faisant très attention.

Cette procédure permet au nœud de rester en contact avec l’air, ce qui va faire naître un keiki.

Planter un keiki pour propager les orchidées

Dès que les racines de keiki atteignent une longueur de 4 à 5 cm, elles peuvent être replantées.

Pour cela, il faut d’abord les découper à environ 3 à 5cm de la tige de la fleur.

Plus, les placer dans le même pot que la plante mère. Cela va leur permettre de grandir dans les mêmes conditions de croissance et d’humidité.

Ici, les racines doivent être dirigées vers le bas et légèrement recouvertes de terre, ainsi que le morceau de tige.

Une fois développé, le keiki peut être séparé de sa mère.

Utiliser la méthode des boutures

Pour commencer, couper une tige d’environ 30cm de la plante mère à l’aide d’un couteau bien aiguisé.

Ensuite, le diviser en plusieurs sections de 7cm en s’assurant que chaque bouture présente un bourgeon dormant.

Puis, mettre la mousse ou le sable dans un bac et l’humidifier légèrement.

Une fois que c’est fait, placer les boutures dans le bac et couvrir le tout avec un plastique.

Par la suite, conserver les boutures dans un endroit à une température de 15°C et à l’abri de la lumière directe du soleil.

Après quelques semaines, augmenter la température à environ 24-30°C. Il ne faut surtout pas oublier d’humidifier le sol de temps en temps pour garder un environnement humide.

Dès que les pousses et les racines sont formées, recouper la bouture à l’aide d’un couteau bien tranchant.

Puis, planter les nouveaux semis dans des pots différents contenant un mélange d’écorce, de terre volcanique et de mousse de Spagnum bien humidifiée.

Ici, il faut faire attention à placer les bourgeons vers le haut et mettre les pots dans des endroits lumineux sans les exposer au soleil.

Enfin, il ne reste plus qu’à les arroser régulièrement sans en faire trop pour garder un environnement humide.

En outre, il faut également les éloigner de toutes les sources de chaleur directe.